Nouvelles

(24 septembre 2012) - La majorité des habitants des villes européennes respirent des polluants toxiques qui dépassent les normes de santé internationales. C’est ce qu’affirme l’Agence européenne de l’environnement (AEE) dans une étude publiée aujourd’hui.

Même si c'est en Bulgarie et en Roumanie que l'on peut respirer l'air le plus nocif de l'Union européenne peuvent être trouvées en Bulgarie et en Roumanie, peu de zones urbaines échappent aux polluants malsains tels que les particules, l'ozone et l'azote. Les transports, l'énergie et l'agriculture sont les principaux coupables.

Le rapport 2002 de l'AEE sur la qualité de l'air montre qu'en plus des niveaux élevés de particules - fumées, poussières, métaux lourds et gaz d'échappement toxiques – environ 17% des citadins sont exposés à des niveaux élevés d'ozone, le cocktail de polluants qui cause le smog. (Avec EurActiv.com)

Rapport Air quality in Europe 2012

TOP