Nouvelles

(16 mars 2017) - La Commission européenne a lancé aujourd'hui le plus vaste programme humanitaire jamais mené en faveur de l'éducation dans les situations d'urgence, afin d'encourager 230 000 enfants réfugiés à se rendre à l'école en Turquie.

Refugees
© Trocaire

Le projet «transferts conditionnels en espèces pour les dépenses d'éducation» (TCEE), d'une valeur de 34 millions d'EUR, mettra en place des transferts en espèces deux fois par mois, à compter de mai 2017, à destination des familles de réfugiés vulnérables dont les enfants fréquentent régulièrement l'école. Ce projet sera mis en œuvre de concert avec l'UNICEF et son partenaire, le Croissant-Rouge turc, en appui du gouvernement turc.

Le contrat passé avec l'UNICEF vient s'ajouter à une aide humanitaire de 517 millions d'euros déjà contractée et fait passer à 1 500 millions d'euros le montant total contracté pour des actions humanitaires et non humanitaires au titre de la facilité de l'UE en faveur des réfugiés en Turquie. Sur cette somme, 777 millions d'euros ont été décaissés à ce jour.

La Turquie accueille au jour d'aujourd'hui plus de trois millions de réfugiés, dont près de la moitié sont des enfants. L'éducation des enfants en âge d'aller à l'école représente un défi majeur, 500 000 enfants étant inscrits dans l'enseignement officiel à travers le pays (dans des écoles turques et des centres d'enseignement temporaires), tandis que, selon les estimations, 370 000 enfants ne fréquentent aucun établissement scolaire.

En savoir plus

TOP