Nouvelles

(21 avril 2017) - En 2015, quelque 840 000 personnes ont acquis la nationalité d’un État membre de l’Union européenne, un chiffre en baisse par rapport à 2014 et à 2013. 87% n'étaient initialement pas ressortissants de l'UE.

Eurostat
© Eurostat

Ensemble, les Marocains, Albanais, Turcs, Indiens, Roumains, Pakistanais et Algériens représentaient un tiers (33%) du nombre total de personnes ayant acquis la nationalité d’un État membre de l’UE en 2015.

Les Roumains (28 400 personnes) ainsi que les Polonais (17 800) constituaient les deux plus grands groupes de citoyens de l’UE ayant obtenu la nationalité d’un autre État membre.

Par rapport à la population résidente totale de chaque État membre, les chiffres les plus élevés d’octrois de nationalité pour 1 000 habitants ont été enregistrés au Luxembourg (avec 5,6 nationalités octroyées) ainsi qu'en Suède (5,0), devant Chypre (3,9), l'Italie et l'Irlande (2,9 chacun).

En savoir plus

TOP