Nouvelles

(16 octobre 2017) - En 2016, 117.5 millions de personnes, soit 23,4% de la population, dans l’Union européenne étaient menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale.

Exclusion
© Pascual Loyarte

Après trois années consécutives de hausses entre 2009 et 2012 pour atteindre près de 25%, la proportion de personnes menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale dans l’UE a depuis continuellement baissé pour s'établir à 23,4% l'an dernier, à seulement 0,1 point de pourcentage de son niveau plancher de 2009.

En 2016, plus d’un tiers de la population était menacée de pauvreté ou d’exclusion sociale dans trois États membres: en Bulgarie (40,4%), en Roumanie (38,8%) ainsi qu’en Grèce (35,6%). À l’autre extrémité de l’échelle, les taux les plus faibles de personnes en risque de pauvreté ou d’exclusion sociale ont été enregistrés en République tchèque (13,3%), en Finlande (16,6%), au Danemark (16,7%) et aux Pays-Bas (16,8%).

Le taux de risque de pauvreté ou d’exclusion sociale a augmenté par rapport à 2008 dans dix États membres, les plus fortes hausses ayant été enregistrées en Grèce (de 28,1% en 2008 à 35,6% en 2016, soit +7,5 points de pourcentage), à Chypre (+4,4 pp), en Espagne (+4,1 pp) et en Suède (+3,4 pp).

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.