Nouvelles

(16 octobre 2017) - En 2016, 117.5 millions de personnes, soit 23,4% de la population, dans l’Union européenne étaient menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale.

Exclusion
© Pascual Loyarte

Après trois années consécutives de hausses entre 2009 et 2012 pour atteindre près de 25%, la proportion de personnes menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale dans l’UE a depuis continuellement baissé pour s'établir à 23,4% l'an dernier, à seulement 0,1 point de pourcentage de son niveau plancher de 2009.

En 2016, plus d’un tiers de la population était menacée de pauvreté ou d’exclusion sociale dans trois États membres: en Bulgarie (40,4%), en Roumanie (38,8%) ainsi qu’en Grèce (35,6%). À l’autre extrémité de l’échelle, les taux les plus faibles de personnes en risque de pauvreté ou d’exclusion sociale ont été enregistrés en République tchèque (13,3%), en Finlande (16,6%), au Danemark (16,7%) et aux Pays-Bas (16,8%).

Le taux de risque de pauvreté ou d’exclusion sociale a augmenté par rapport à 2008 dans dix États membres, les plus fortes hausses ayant été enregistrées en Grèce (de 28,1% en 2008 à 35,6% en 2016, soit +7,5 points de pourcentage), à Chypre (+4,4 pp), en Espagne (+4,1 pp) et en Suède (+3,4 pp).

En savoir plus

TOP