Nouvelles

(9 janvier 2013) – La Commission européenne a présenté aujourd’hui un plan d’action visant à soutenir les entrepreneurs. Ce plan, qui souligne le rôle essentiel de l’éducation et de la formation, prévoit notamment des mesures spécifiques d’aide aux jeunes, aux femmes, aux personnes âgées, aux migrants et aux chômeurs désireux de créer leur propre entreprise.

Selon la Commission, entre 15 et 20% des étudiants qui prennent part à un programme «mini-entreprise» au cours de leur cursus secondaire créent plus tard leur propre entreprise, soit trois à cinq fois plus que le reste de la population. La formation à l’entrepreneuriat dans l’enseignement supérieur peut permettre le développement d’entreprises de haute technologie et à forte croissance, grâce au soutien apporté aux écosystèmes d’entreprises, aux partenariats et aux alliances industrielles.

Le plan d’action couvre en outre six domaines clés dans lesquels des mesures doivent être prises pour créer un environnement propice à la prospérité et à l’expansion des entreprises: accès aux financements; appui durant les phases cruciales du cycle de vie des entreprises; ouverture de nouvelles perspectives commerciales à l’ère numérique; transmissions d’entreprise facilitées; deuxième chance pour les entrepreneurs honnêtes qui font faillite; simplification administrative. La Commission a également l’intention de promouvoir l’esprit d’entreprise auprès de segments spécifiques de la population: femmes, personnes âgées, populations immigrées et chômeurs.

La Commission va à présent travailler en étroite collaboration avec les États membres, les organisations professionnelles et les parties intéressées pour mettre en œuvre ce plan d’action. Une feuille de route fixera des objectifs spécifiques et des échéances pour l’obtention de résultats concrets.

En savoir plus

TOP