Nouvelles

(13 juin 2018) - Selon une étude publiée aujourd'hui par la Commission européenne, les recettes fiscales ont augmenté dans 19 États membres en pourcentage du PIB en 2016.

Taxes
© Commission européenne

Toutefois, le niveau de taxation dans les États membres de l'UE est très différent. Les résultats figurent dans l'édition 2018 du Rapport sur les tendances fiscales, un instantané annuel des systèmes fiscaux de l'UE, de l'Islande et de la Norvège qui fournit des données détaillées et comparables sur les différentes structures et taux d'imposition des pays concernés.

Le rapport montre également que la part de l'impôt sur le travail dans les recettes fiscales totales s'est progressivement réduite entre 2010 et 2016, représentant 49,8%, soit un niveau similaire à celui d'avant la crise. En revanche, les recettes de l'impôt sur le revenu des sociétés ont atteint 2,7% du PIB en 2016 contre 2,6% en 2015, poursuivant leur légère augmentation depuis la crise, même si elles n'ont pas encore atteint les niveaux d'avant la crise.

Le rapport propose une ventilation des niveaux d'imposition comparatifs dans l'UE et des recettes fiscales provenant de la consommation, du travail et du capital. Il contient également des données sur l'énergie, l'environnement et l'impôt foncier, ainsi que les taux de l'impôt sur le revenu des particuliers et des sociétés.

En savoir plus (EN)

TOP