Nouvelles

(17 mai 2019) – Selon une nouvelle étude, aucun des 28 projets nationaux pour l’énergie et le climat soumis par les États membres ne permettrait de supprimer les émissions d’ici 2050.

European Climate Foundation
© European Climate Foundation

C’est la première fois que les pays européens appliquent le processus de planification nationale depuis la signature de l’accord de Paris, en 2015, et ce n’est pas franchement un succès.

L’Espagne est le seul pays qui s’est doté du plan climatique pour 2050 ayant reçu une note au dessus de la moyenne. Analysé à l’aulne d’indicateurs comme l’objectif global de réduction des émissions, le niveau de détail des mesures proposées et le caractère inclusif de son élaboration, il récolte la note de 52%.

Les 27 autres projets soumis à l’UE n’atteignent pas les 50%, selon une étude commandée par la Fondation européenne pour le climat et menée par l’Institut écologique allemand et la firme de consultance énergétique belge Climact.

La France arrive en deuxième position, avec 47%, suivie par la Grèce (44%) et la Suède (43%). Au bas de l’échelle, on retrouve la Slovénie (3%), la Slovaquie et l’Allemagne, ex aequo (12%). En moyenne, l’UE ne récolte que 29%. (EurActiv)

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.