Nouvelles

(20 mars 2020) - Les initiatives telles que la stratégie «de la ferme à la fourchette» ou celle sur la biodiversité risquent d’être retardées de plusieurs semaines.

From farm to Fork Strategy
© Commission européenne

Officiellement, les choses suivent leur cours normal. Mais en privé, les fonctionnaires admettent que Bruxelles doit revoir ses priorités afin de mettre tout son poids dans la bataille contre le coronavirus.

«Pour l’heure, nous n’avons aucun commentaire à faire sur les répercussions que cela pourrait avoir sur le travail législatif en général», a déclaré Eric Mamer, porte-parole principal de la Commission européenne. Il a cependant laissé entendre qu’un remaniement des priorités était en cours au sein de l’exécutif européen, notamment en raison des contraintes imposées par le télétravail.

Par conséquent, les initiatives qui n’apparaissent pas comme «essentielles», comme la stratégie sur la biodiversité et la stratégie «de la ferme à la table» risquent d’être retardées de quelques semaines. Selon le plan de travail de la Commission, ces feuilles de routes devaient être adoptées avant la fin du mois de mars. D’autres projets liés au «Green Deal» pourraient également être ajournés, en particulier la stratégie sur les matières premières. (EurActiv)

En savoir plus

TOP