Nouvelles

(08 avril 2020) - Les ministres des finances de la zone euro n'ont pas encore réussi à trouver un accord sur le paquet économique pour faire face à l'impact économique du coronavirus.

Euros
© CC0 Public Domain

Les Pays-Bas ont continué à insister sur des conditions strictes pour les prêts à taux réduit accordés aux pays durement touchés comme l'Espagne et l'Italie dans le cadre du mécanisme de stabilité européen (MSE). Les ministres ne sont pas non plus d'accord sur l'opportunité d'émettre des dettes communes («coronabonds»)») dans le cadre d'un plan de relance plus large.

Le paquet comprenait une injection de liquidités totalisant environ 500 milliards d'euros destinée aux gouvernements nationaux (via le mécanisme de stabilité européen), aux entreprises (via la Banque européenne d'investissement) et aux travailleurs (via le nouvel instrument SURE).

L'Eurogroupe allait également discuter du plan de relance qui devrait suivre ce paquet de liquidités, afin de relancer l'économie une fois que la pandémie aura reculé et que les pays auront levé les mesures de confinement. Mais les ministres n'ont pas réussi à faire une percée. La discussion s'est interrompue à plusieurs reprises pour élaborer des propositions visant à combler ce qu'un fonctionnaire a qualifié de «grandes différences». (EurActiv)

En savoir plus (EN)

TOP