Nouvelles

(19 octobre 2020) - La Commission a publié aujourd'hui sa dernière évaluation de l'état de la nature dans l'Union. Elle donne un aperçude la situation des espèces et des habitats les plus vulnérables protégés par la législation communautaire.

Ardennes
© Pikist

La détérioration des habitats et des espèces protégés se poursuit, principalement en raison de l'agriculture intensive, de l'urbanisation, des activités forestières non durables et des modifications des habitats d'eau douce.

La pollution de l'air, de l'eau et du sol a également un impact sur les habitats, ainsi que le changement climatique, la surexploitation des animaux par la récolte illégale et une chasse et une pêche intenables.

Si l'on n'intervient pas, ce déclin entraînera inévitablement l'érosion continue de notre biodiversité et des apports vitaux qu'elle fournit, mettant en péril la santé et la prospérité de l'espèce humaine.

En savoir plus

TOP