Nouvelles

(27 octobre 2020) - Eurostat présente ses premiers résultats expérimentaux sur l’impact de la COVID-19 sur le marché du travail des catégories de travailleurs les plus touchées et leur situation en matière de revenus.

COVID-19
© Geralt

Les personnes à faibles revenus, notamment celles en dessous du seuil de risque de pauvreté, sont plus susceptibles d'être mises à pied temporairement ou de perdre leur emploi. Les jeunes, les travailleurs peu qualifiés et les travailleurs du secteur de l'hébergement et de l'alimentation sont souvent surreprésentés dans les groupes de travailleurs à faibles revenus dans de nombreux pays, et sont donc plus exposés.

Les conséquences sociales et économiques de la pandémie varient d'un pays à l'autre. L'impact sur la main-d'œuvre est particulièrement fort en Espagne, en Italie, à Chypre, en Irlande et en Grèce.

En outre, les effets sur le travail de la COVID-19 ont tendance à être très inégaux, les catégories de travailleurs vulnérables étant les plus touchées. Par exemple, la probabilité de perdre son emploi est deux à trois fois plus élevée pour les travailleurs à faible revenu d’Espagne, d’Irlande, d’Italie ou du Portugal.

En savoir plus (EN)

TOP