Nouvelles

(20 septembre 2021) - L’Union européenne et les États-Unis ont appelé samedi d’autres États à rejoindre leur projet d’accord sur une réduction des émissions de méthane afin de limiter le réchauffement climatique.

Methane
© CATF/Reuters

Ce projet, dévoilé vendredi soir par le président américain Joe Biden, vise une réduction des émissions de méthane d’au moins 30% d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 2020.

Dans un communiqué conjoint, Washington et l’UE ont indiqué que l’Argentine, le Ghana, l’Indonésie, l’Irak, le Mexique et le Royaume-Uni avaient d’ores et déjà montré leur soutien à l’accord.

Le méthane est un puissant gaz à effet de serre et il compte, selon le dernier rapport des scientifiques du GIEC, pour environ la moitié de la hausse de 1° Celsius enregistrée en moyenne depuis l’ère pré-industrielle.

Réduire rapidement les émissions de méthane est complémentaire des actions sur le dioxyde de carbone et les autres gaz à effet de serre, et est considéré comme la stratégie la plus efficace pour limiter le réchauffement climatique à moyen terme et garder à portée de main l’objectif de +1,5°C. (Euractiv / AFP)

En savoir plus

TOP