Nouvelles

(08 juin 2020) - Un consortium d’organisations citoyennes, dont ECOLISE et le Réseau des Villes en Transition, a conçu et lancé un court questionnaire en 12 langues sur nos changements de comportement vis-à-vis de notre alimentation suite à la pandémie.

Food
© Food-Covid-19

L'objectif de l'enquête est de fournir des preuves scientifiques solides et une base pour des recherches ultérieures sur l'ensemble du système alimentaire. Les chercheurs examineront le rôle des gens ordinaires, des populations et des initiatives citoyennes, aux côtés des acteurs politiques et commerciaux, en utilisant une approche d'innovation sociale et de science citoyenne. Au cours de la phase ultérieurs, ils seront heureux de travailler avec d'autres organisations et de partager leurs données.

L'alimentation est la plus grande source d'émissions de CO2, de loin la plus grande consommatrice d'eau douce et la cause la plus importante de l'extinction d'espèces et de la perte d'habitats. Les chercheurs se concentrent également sur la pauvreté, la vulnérabilité et l'exclusion alimentaires, car ces problèmes sont dans de nombreux pays de plus en plus graves et exacerbés par la pandémie et ses conséquences.

Chacun peut participer en utilisant la langue avec laquelle il est le plus à l'aise, quel que soit l'endroit où il vit dans le monde.

Le questionnaire est ouvert jusqu'à la fin juin, l'analyse commençant en juillet et, bien qu'il y ait déjà un grand nombre de réponses et de premiers résultats probants, le consortium en souhaite beaucoup d'autres pour consolider la solidité scientifique des données obtenues.

Questionnaire

TOP