Nouvelles

(01 octobre 2020) - «Quel avenir voulez-vous pour les zones rurales?» De mai à août 2020, 3 436 personnes de 26 pays ont répondu à une enquête menée par ELARD, l'association européenne des groupes LEADER, en coopération avec le Réseau espagnol de développement rural (REDR). Les résultats viennent d’être publiés.

ELARD
© ELARD

Il s’agissait de savoir ce que pensent les citoyens et acteurs ruraux de la vie à la campagne, de ce qu’il est important de faire, et d’évaluer la pertinence de l’approche LEADER/CLLD. Les principales conclusions de l'enquête sont les suivantes:

1. Les ruraux demandent des services de base et des possibilités d'emploi. 80,2% des répondants classent l'emploi et un travail décent parmi les trois premiers besoins des zones rurales. Mais cela n'est pas vrai pour tous les pays: par exemple en Suède, «L'accessibilité à des services comparables à ceux des villes» obtient la note la plus élevée. Au niveau européen, 61,5% des répondants choisissent l'accessibilité aux services comme l'une des trois premières priorités. Les services les plus importants pour les ruraux sont: les soins de santé; l’éducation; les soins aux personnes âgées et dépendantes; la connectivité du territoire; l’accès à un logement abordable. A noter qu'il s'agit de services qui ne sont pas nécessairement entièrement remplaçables par des services numériques. Les ruraux réclament les mêmes services de base que les citadins considèrent comme acquis. Et la présence de ces services est un facteur incitatif très important pour tous ceux qui envisageraient de s’installer en milieu rural.

2. L'importance vitale des territoires ruraux pour la société dans son ensemble doit être reconnue, son image et la perception qu’en ont les populations urbaines et les décideurs doit être améliorée, accompagnée par une déconstruction des stéréotypes - la norme urbaine doit être brisée. Cela signifie que les investissements publics dans le développement rural (hors agriculture) doivent égaler les investissements dans le développement des villes par habitant, et qu’il est temps de changer le discours sur le rural et d’investir dans les populations rurales pour soutenir ce changement.

3. Il importe de renforcer et d’étendre la méthode LEADER en tant qu'outil de gouvernance multiniveaux. L’enquête a permis de récolter de nombreuses informations sur LEADER, le fait le plus saillant étant que l’approche LEADER/CLLD bénéficie d’un soutien énorme dans les zones rurales. Elle devrait donc être étendue et renforcée. En 25 ans, l’approche a prouvé qu'elle permettait de réagir de manière flexible, rapide et ciblée à la crise actuelle. On peut et doit donc faire confiance à l’approche LEADER/CLLD pour guider les territoires ruraux vers l'avenir.

Lire le rapport (EN)

TOP