Nouvelles

(23 novembre 2020) - Enrique Nieto (AEIDL) a été interrogé par le quotidien El Diario Montañés (Santander / Cantabrie, Espagne) sur la question des «territoires intelligents».

Enrique Nieto
© El Diario Montañés

Pour lui, il est essentiel de soutenir la création d'écosystèmes d'innovation territoriale qui contribuent à renforcer l'approche ascendante du développement en la reliant plus étroitement aux sources et acteurs de la connaissance et de l'innovation tels que les universités, les entreprises, les centres technologiques, les ONG, etc.

Il existe déjà un outil qui soutient ces écosystèmes d'innovation dans le secteur agroalimentaire avec les Groupes opérationnels PEI-AGRI financés avec succès ces dernières années par les ministères de l'agriculture de l’Union. Cette expérience devrait inspirer la création d'une approche similaire, mais au-delà du secteur agroalimentaire, et qui pourra s'inscrire dans le cadre des interventions possibles de la future politique de développement rural de l’UE pour la période 2021-2027.

Des pays tels que la Finlande et la Pologne envisagent déjà cette possibilité, notamment avec les groupes LEADER, véritables «courtiers» ou agents d'innovation qui peuvent faire le lien entre les besoins locaux et les sources d'innovation.

Lire l'article (ES)

TOP