Nos projets

Emploi, activité, égalité, citoyenneté … Le développement pour tous

L'AEIDL veut contribuer à ce que les citoyens puissent activement participer à la construction d’une Europe démocratique et ouverte au monde, unie dans sa diversité culturelle et s’enrichissant de cette diversité.

Née dans le cadre d'ELISE, réseau européen sur les initiatives locales d'emploi, l'AEIDL est régulièrement impliquée dans des programmes, projets ou missions touchant - directement ou indirectement - l'emploi, la création d’activité, l’insertion socioprofessionnelle, l’égalité des chances et la citoyenneté.

La création d'entreprise en milieu urbain ou rural, l'adaptation ou la professionnalisation d'activités, la diffusion de nouvelles technologies ou de nouvelles organisations du travail, les interventions en faveur de l'emploi des jeunes, des femmes, des migrants et d'autres groupes fragiles sont autant de thématiques qui nous sont familières.

De même, nous sommes régulièrement engagés dans des projets visant à rapprocher l’Europe de ses citoyens, à encourager l’interaction entre les citoyens et les organisations de la société civile et à favoriser le dialogue interculturel.

Emploi, activité, égalité, citoyenneté … Le développement pour tous

L'AEIDL veut contribuer à ce que les citoyens puissent activement participer à la construction d’une Europe démocratique et ouverte au monde, unie dans sa diversité culturelle et s’enrichissant de cette diversité.

Née dans le cadre d'ELISE, réseau européen sur les initiatives locales d'emploi, l'AEIDL est régulièrement impliquée dans des programmes, projets ou missions touchant - directement ou indirectement - l'emploi, la création d’activité, l’insertion socioprofessionnelle, l’égalité des chances et la citoyenneté.

La création d'entreprise en milieu urbain ou rural, l'adaptation ou la professionnalisation d'activités, la diffusion de nouvelles technologies ou de nouvelles organisations du travail, les interventions en faveur de l'emploi des jeunes, des femmes, des migrants et d'autres groupes fragiles sont autant de thématiques qui nous sont familières.

De même, nous sommes régulièrement engagés dans des projets visant à rapprocher l’Europe de ses citoyens, à encourager l’interaction entre les citoyens et les organisations de la société civile et à favoriser le dialogue interculturel.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Emploi, Affaires sociales et Egalité des chances
  • Durée: 2009-2013

 

L'AEIDL est un acteur du Fonds social européen (FSE) depuis 2001, à travers sa participation à l'animation du programme EQUAL qui a pris fin en 2008.

En 2009, l'AEIDL a remporté l’appel d’offres sur le soutien à la transnationalité et à l’innovation dans les quatre domaines d’intervention du FSE: capacité d’adaptation des travailleurs, des entreprises et des chefs d’entreprise ; amélioration de l’accès à l’emploi et l’insertion durable sur le marché du travail ; inclusion sociale des personnes défavorisées ; amélioration de la gouvernance et du fonctionnement des systèmes de formation et d’emploi.

Parmi les grands dossiers sur lesquels s’est mobilisée l’AEIDL, on peut citer le suivi des 10 réseaux de coopération transnationale  lancés par la Commission européenne et la préparation d’une série de 7 Méthodologies communes à leur intention.

L’AEIDL est également impliquée dans l’assistance technique à la Commission pour les réunion des groupes de travail du Comité du FSE consacrés à la transnationalité et à l’innovation – documents de travail, animation des discussions en petits groupes – ainsi qu’aux événements requérant l’expertise du FSE comme, par exemple, la préparation de la conférence de Budapest (février 2010) sur la formation dans les prisons.

Ce travail se poursuit de 2015 à 2019 dans le cadre de la Plateforme transnationale FSE.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Emploi et Affaires sociales
  • Partenaire: European Dynamics (Grèce)
  • Durée: 2005-2008

Résumé

 

Le projet "Linking Local Actors" (Mettre en relation les acteurs locaux) a consisté à construire une base de données européenne afin, d’une part, de faciliter l'établissement de coopérations entre les acteurs locaux pour l'emploi de 27 Etats membres de l’UE, et d'autre part, entre les acteurs locaux et la Commission européenne.

Le site web du projet fournissait des informations utiles sur les meilleures pratiques,  événements, sources de financement, recherche de partenaires, etc. La méthodologie proposée se basait notamment sur trois idées fortes:

  • la collaboration avec un panel d'experts sélectionnés sur base de leurs compétences thématiques;
  • une approche souple reposant sur un croisement entre la demande et l'offre d’information disponible;
  • la mise en synergie d'experts thématiques et de journalistes.

Linking Local Actors a identifié 58 bonnes pratiques de développement de l'emploi local à travers l'Europe.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Emploi et Affaires sociales
  • Durée: 2001-2008

 

Entre 2001 à 2008, l'AEIDL a assisté la Commission européenne dans l'animation de réseaux européens favorisant l'échange d'expériences et la diffusion de pratiques novatrices en matière d'esprit d'entreprise.

Véritable laboratoire d'idées au service de l'emploi et de l'inclusion sociale, l'Initiative communautaire EQUAL avait pour objectif de promouvoir une vie professionnelle plus inclusive, en combattant la discrimination et l'exclusion basée sur le sexe, l'origine raciale ou ethnique, la religion ou les croyances, le handicap, l'âge ou l'orientation sexuelle. Financé par le Fonds social européen (FSE), EQUAL a été mis en œuvre entre 2001 et 2008.

La mission EQUAL de l’AEIDL visait plus particulièrement à:

  • ouvrir à tous le processus de création d'entreprise, en fournissant les outils nécessaires pour démarrer une entreprise;
  • identifier et exploiter de nouvelles possibilités de création d'emplois, tant dans les zones urbaines que rurales;
  • promouvoir l'économie sociale (« Troisième secteur »), en particulier les services d'intérêt public, en se concentrant sur l'amélioration de la qualité des emplois.

Rassemblant acteurs du terrain, porteurs de projet, experts et décideurs politiques, les réseaux thématiques concernés devaient identifier des méthodes nouvelles de lutte contre les discriminations et les inégalités de toute nature en relation avec le marché du travail, diffuser les meilleures pratiques et contribuer au développement de la Stratégie européenne pour l'Emploi (SEE).

L'assistance technique fournie à l’Unité EQUAL de la Direction générale Emploi de la Commission européenne (DG EMPL) a pris la forme de rapports, d’articles journalistiques, d’ateliers à animer, de collecte et d’analyse d’information sur les projets, etc.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Emploi et Affaires sociales
  • Durée: 2005-2007

Le Panel de citoyens européen est une initiative pilote "ascendante" qui a conduit des citoyens de dix régions d’Europe à aborder des politiques touchant les espaces ruraux.

Le descriptif de l’opération indiquait: "L’objectif du Panel de citoyens européen est d’encourager une contribution active des citoyens aux discussions relatives aux choix politiques européens ayant un impact sur les zones rurales. Cette initiative veut créer un mécanisme qui permettra à des citoyens européens de développer et de faire connaître leurs propositions sur l’avenir des territoires ruraux en Europe. Ces propositions seront basées sur une information complète et objective mise à leur disposition par différentes personnes : décideurs politiques, experts et parties prenantes dans le débat. Ce document sera présenté aux institutions et aux principales parties prenantes au niveau européen. Les institutions qui auront assisté le travail du Panel au niveau régional (pouvoirs régionaux, fondations, etc.) seront aussi les destinataires de ces recommandations, que leur adressent leurs propres citoyens. Ces recommandations seront également largement diffusées dans le grand public."

L’initiative a fonctionné à deux niveaux:

• Au niveau régional, des panels composés de citoyens, choisis au hasard mais représentatifs de la diversité des populations, ont débattu des questions rurales et formulé des recommandations à l’attention de leurs législateurs respectifs. Ce travail s’est appuyé sur des informations fournies par des acteurs et des experts clés intéressés par les questions rurales.

• Au niveau européen, un certain nombre de citoyens issus des panels régionaux se sont réunis pendant trois jours en Belgique pour discuter et débattre d’un large éventail de défis européens liés au rôle que les espaces ruraux seront appelés à jouer à l'avenir.

 

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.