Nouvelles

(23 mai 2018) - Dans les conclusions de sa récente conférence annuelle, le réseau Terra Madre Balkans exprime sa conviction que la prospérité économique des zones rurales est un moteur majeur de la coopération dans les Balkans, et donc nécessaire à l'intégration réussie des pays des Balkans occidentaux dans l'Union européenne.

Terra Madre Balkans
© Terra Madre Balkans

Créé par Slow Food en 2010, Terra Madre Balkans vise à faire entendre la voix des petits producteurs et des territoires ruraux, à soutenir leur transition d’une production domestique à une activité artisanale, à plaider en faveur de leur reconnaissance sociale et politique, et de favoriser leur accès au marché.

Les quelque 100 participants (provenant d’Albanie, de Bosnie-Herzégovine, de Bulgarie, de Croatie, du Kosovo, du Monténégro, de Macédoine, de Roumanie et de Serbie) à la cinquième édition de Terra Madre Balkans (21-23 mai 2018) considèrent l’adhésion des pays des Balkans occidentaux à l’UE comme un objectif politique majeur qui permettra de garantir la stabilité et le développement de cette région.

Les participants à Terra Madre Balkans 2018 adhèrent aux résultats de l’enquête récemment réalisée par Slow Food auprès de 10 000 petits producteurs européens dans le but de contribuer au débat sur l’avenir de la Politique agricole commune.

Ils considèrent également la prospérité économique des zones rurales comme un vecteur essentiel de coopération dans les Balkans, qui facilitera par conséquent l’intégration des pays des Balkans occidentaux dans l’UE. Les conclusions de la rencontre sont disponibles ici.

En savoir plus

TOP

En vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD), l’AEIDL garantit la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles. Les cookies ne sont utilisés qu'à des fins statistiques quantitatives.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse privacy@aeidl.eu.