Nouvelles

(01 janvier 2020) - Le ministre des Affaires étrangères Goran Grlic Radman a précisé mercredi les priorités de la présidence croate de l’UE. Si le Brexit reste au coeur des débats, la question de l’élargissement est un sujet plus propre aux Balkans.

Croatie
© EU2020HR

Le Royaume-Uni doit quitter l’UE le 31 janvier, mais bénéficiera d’un statut intermédiaire jusqu’à la fin de l’année, en attendant que les négociateurs tombent d’accord sur les modalités des futures relations commerciales entre le pays et l’Union.

Un autre défi pour la présidence croate sera la situation des pays des Balkans de l’Ouest voulant rejoindre le bloc, «car il y a eu des approches différentes s’agissant de l’élargissement de l’UE», a expliqué M. Grlic Radman à la chaîne de télévision N1.

Dans les Balkans de l’Ouest, seules la Serbie et le Monténégro sont dans le processus de négociation pour rejoindre l’UE, tandis que l’Albanie et la Macédoine du Nord attendent toujours de commencer leurs pourparlers d’adhésion, qui ont été bloqués par la France et d’autres pays lors d’un Conseil européen en octobre. Le Kosovo et la Bosnie sont largement à la traîne. (EurActiv)

En savoir plus

TOP