Nouvelles

(25 février 2020) - Toute restriction aux frontières liée au coronavirus dans l’UE doit s’appuyer sur une évaluation approfondie des risques et un avis scientifique, selon l’exécutif européen. Qui appelle à une réaction proportionnée et coordonnée.

Coronavirus
© geralt

Au lendemain de l’épidémie de coronavirus en Italie, la commissaire européenne à la santé, Stella Kyriakides, et le commissaire en charge de la gestion de crise, Janez Lenarčič, ont rappelé que la mise en place de mesures restrictives aux frontières dans l’espace Schengen était du ressort de l’État membre en question.

À ce jour, aucun pays de l’UE n’a notifié la Commission de son intention de prendre de telles mesures.

Stella Kyriakides a déclaré que l’exécutif européen suivait de près la situation en Italie, qui démontre à quel point la situation peut vite changer.

Selon elle, la situation est préoccupante et met en lumière l’importance pour les États membres d’être préparés à des cas similaires. (EurActiv)

En savoir plus

TOP