Nos projets

«Production et mise en œuvre des plans d'action locaux dans les réseaux URBACT»

L'objectif principal de cette étude est de faire rapport et partager ce que URBACT a permis de réaliser au niveau local à partir d’un échantillon de villes partenaires: quel a été l'impact de leur participation au programme? Qu’est-il advenu de leur Plan d'action local et de leur Groupe de soutien URBACT après la fin des activités du réseau? Etc.

Il s’agit de «raconter» la mise en œuvre du Plan, d’examiner les différents types d'approches intégrées (horizontale, verticale, intégration de l'intérieur, etc.) utilisées et de voir comment la dynamique du Groupe de soutien local a percolé dans d'autres volets de la stratégie de la ville concernée.

Les dix villes étudiées sont: Bialystok (Pologne), Riga (Lettonie), Ratisbonne (Allemagne), Naples (Italie), Limoges (France), Köbanya (Hongrie), Sabadell (Espagne), Södertälje (Suède), Glasgow (Royaume-Uni) et Kavala (Grèce).

  • Commanditaire: Secrétariat URBACT (Paris, France)
  • Durée: janvier-septembre 2015

Helpdesk du Réseau européen d'évaluation du développement rural

Through the European Economic Interest Group (EEIG) RurEval, AEIDL has joined forces with the Austrian company Metis (formerly ÖIR-Managementdienste GmbH) to facilitate the dissemination of good practices and the acquisition of skills in evaluating rural development programmes.

A travers le GEIE RurEval, l'AEIDL assure la diffusion des bonnes pratiques et l'acquisition de compétences en matière d'évaluation des programmes de développement rural.

En janvier 2008, la Direction générale Agriculture de la Commission européenne a chargé le groupement européen d'intérêt économique (GEIE) RurEval constitué par l'AEIDL et la société autrichienne Metis (anciennement ÖIR-Managementdienste GmbH) pour l'aider à mettre en place et à gérer le "Helpdesk" du Réseau européen d'évaluation du développement rural.

Ce réseau d’experts vise à renforcer l’utilité de l’outil évaluation dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques de développement rural. Il doit contribuer à mettre en place des bonnes pratiques et à renforcer les compétences dans l’évaluation des programmes de développement rural. Il s'agit d'utiliser davantage les démarches de suivi et d'évaluation afin d'améliorer l'élaboration et la mise en œuvre des politiques de développement rural.

Le réseau dispose d'un point de contact qui centralise les informations utiles à l'évaluation. Installé dans les locaux de l’AEIDL, ce "Helpdesk Evaluation" fournit conseil et appui sur les méthodes et outils d’évaluation ainsi que sur la collecte de données, de même qu’il soutient la Commission européenne et les Etats membres dans leurs activités relatives aux rapports d'évaluation ponctuels.

Le Helpdesk Evaluation se compose d’une équipe permanente à Bruxelles, étayée par une vingtaine d’experts répartis à travers les 27 Etats membres. Ces experts disposent d’excellentes connaissances en matière d’évaluation des mesures et programmes de développement rural. Des groupes de travail thématiques sont également mis en place pour analyser et renforcer les acquis sur des sujets clés comme l’agriculture biologique, les effets sur l’environnement et l’emploi, l’évaluation de l’approche LEADER, etc.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Agriculture
  • Partenaire: Metis GmbH
  • Durée: 2008-2013


RUR@CT: transférer les bonnes pratiques régionales de développement rural

Repérer et présenter des expériences régionales réussies en milieu rural, faciliter leur transfert à travers l'Europe… C'est l'objectif du réseau RUR@CT.

RUR@CT est un réseau d'une vingtaine de régions européennes intéressées par la transférabilité des bonnes pratiques régionales de développement rural. La Région Limousin, qui pilote le réseau, a choisi en 2008 le partenariat constitué par RCT (Réseau Conseil en développement Territorial),  XPS Développement et l'AEIDL pour mettre en place et alimenter le centre de ressources RUR@CT.

Réparties en 3 phases d'avril 2008 à fin 2010, les tâches de l'AEIDL dans le cadre de ce contrat ont consisté à:

  • élaborer un certain nombre d'outils (questionnaires, thésaurus, modèles de fiches…) destinés à collecter et à traiter les bonnes pratiques;
  • repérer et proposer des bonnes pratiques de développement rural à l'échelle régionale;
  • rédiger une centaine de présentations de ces bonnes pratiques sous la forme de 3 types de fiches (la première présentant le projet, la deuxième les conditions de sa transférabilité, et la troisième le bilan du transfert);
  • livrer une version finale d'environ 200 fiches en français et en anglais;
  • initier ou participer à des actions de relations publiques au service de la promotion et de l'animation du réseau RUR@CT.

  • Destinataire: Conseil régional du Limousin (France)
  • Partenaires: RCT et XPS Développement (France)
  • Durée: 2008-2010

InfoREGIO: réalisation et diffusion des publications de la DG Politique régionale

Between 2002 and 2007, AEIDL was responsible for the production and dissemination of the main publications of the European Commission's DG for Regional Policy ("DG REGIO").

Entre 2002 et 2007, l’AEIDL a assuré la réalisation et la diffusion des principales publications de la Direction générale Politique régionale de la Commission européenne ("DG REGIO").

En mars 2002, la DG REGIO et l'AEIDL signaient un contrat portant sur des "Prestations de services pour des actions de publication et d'information en matière de politique régionale et de cohésion de l'Union européenne". En d’autres termes, la DG REGIO confiait à l'AEIDL la rédaction, la coordination de la production et la diffusion ciblée d'une dizaine de produits éditoriaux bien connus comme :

  • la lettre mensuelle InfoREGIO News (jusqu’au n°270),
  • le magazine InfoREGIO Panorama (jusqu’au n°25),
  • la série Les politiques structurelles et les territoires d'Europe (dossiers de présentation de la politique régionale européenne par pays ou par thème), les fiches de l'Atlas du développement régional,
  • différents guides, rapports et autres documents que publie ponctuellement la DG REGIO.

Pour mener à bien ce contrat, un grand nombre de journalistes, traducteurs et rewriters ont été mobilisés par l'AEIDL, les produits de communication de la DG REGIO étant très souvent publiés dans toutes les langues officielles de l’Union.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Politique régionale
  • Durée: 2002-2007

Communiquer URBACT

Entre 2003 et 2006, la Délégation Interministérielle à la Ville (France), autorité de gestion du programme européen de développement urbain URBACT, a confié à l’AEIDL plusieurs missions d’information/communication.

S’inscrivant dans le cadre de la politique européenne de cohésion, URBACT est un programme européen d’échanges pour un développement urbain durable. URBACT permet aux villes de construire ensemble des réponses aux grands enjeux urbains et d’affirmer leur rôle clé face aux défis de plus en plus complexes de nos sociétés. URBACT aide à faire émerger des solutions concrètes, nouvelles et durables, qui intègrent les dimensions économiques, sociales et environnementales du développement urbain.  Le réseau fait partager les bonnes pratiques et enseignements tirés des échanges à tous les professionnels de la ville en Europe. En 2010, URBACT comptait 300 villes situées dans 29 pays et 5 000 participants actifs.

La Délégation Interministérielle à la Ville en France, autorité de gestion du programme URBACT a choisi l'AEIDL pour:

  • l’aider à définir une stratégie de communication;
  • assurer le secrétariat de rédaction du site internet du programme URBACT (lettre d'information mensuelle du programme disponible en ligne et annoncée aux destinataires par une alerte, numéro spécial annuel de la revue "Urbanisme", autres documents ponctuels);
  • assurer la maintenance et l'évolution de ses listes de diffusion.

  • Destinataire: Délégation Interministérielle à la Ville (France)
  • Durée: 2003-2006

AEIDL / LEADER : Cellule d’animation et Observatoire du développement rural

Durant dix ans, l’AEIDL a animé LE programme pilote européen en faveur des zones rurales.

De 1991 à 2001, l’AEIDL a coordonné l’animation et la mise en réseau du "Programme d’Initiative communautaire" L.E.A.D.E.R. (Liaison Entre Actions de Développement de l’Economie Rurale) lancé en 1990 par la Commission européenne pour soutenir le (re)développement des zones rurales à travers des approches et des projets innovants.

En tant que "Cellule d’animation" (LEADER I, 1991-1994) puis "Observatoire européen des territoires ruraux" (LEADER II, 1995-2001), l’AEIDL a notamment assuré:

  • l'animation d’un réseau de plus de 1 000 "groupes d’action locale" (GAL) et 12 unités nationales d’animation;
  • l'assistance méthodologique à la coopération transnationale entre GAL (plus de 300 partenariats transnationaux soutenus);
  • l’appui technique à 102 administrations régionales pour le "mainstreaming", l’intégration dans leurs politiques ruralesdes enseignements et bonnes pratiques tirés des expériences de LEADER;
  • la réalisation et publication de plusieurs centaines de documents de toute nature (dossiers techniques, guides méthodologiques, "Atlas du développement rural", répertoires d’actions innovantes, newsletter, magazine, brochures, etc.) dont beaucoup sont restés des références dans le domaine du développement rural;
  • l’organisation de très nombreux événements de type (ateliers, séminaires, colloques...) et de taille (de 20 à 2000 participants) très variables, tant à Bruxelles que dans de nombreux territoires ruraux de l'Union européenne;
  • la création et la gestion de bases de données complexes et de sites internet;
  • la promotion de LEADER et la participation à plusieurs centaines de manifestations, y compris en dehors de l'Union européenne.

LEADER, laboratoire européen du développement rural

Dans un contexte de fortes mutations, l’Initiative communautaire LEADER a permis de tracer de nouvelles voies de développement qui aujourd’hui apparaissent comme un début de réponse aux exigences de revitalisation et d’épanouissement des zones rurales.

En privilégiant l’approche "ascendante" du développement, le programme LEADER a mis en valeur la consultation et la participation des populations. A travers une approche multisectorielle cherchant à valoriser les atouts spécifiques de chaque territoire, LEADER a  également favorisé des stratégies de développement durable.

Cette nouvelle approche s’est accompagnée d’une importante mobilisation sur le terrain: partenariats locaux regroupant plusieurs dizaines d’organisations, équipes techniques de haut niveau, accompagnement d’une multitude et d’une grande diversité de projets, etc.

Adaptée au contexte, aux besoins et aux atouts de chaque territoire, l'approche LEADER a permis de faire émerger de multiples solutions novatrices, tant en termes de méthode que d’actions. Elle a ouvert de nouvelles voies de développement aux territoires ruraux en difficulté et a permis de contribuer de manière significative à la création de nouveaux emplois.

En poursuivant un objectif d’innovation, l'Initiative communautaire LEADER a ouvert des fenêtres pour et en direction du monde rural. Elle a sollicité la capacité de modernisation et d’invention de celui-ci et, en retour, donné un coup de projecteur sur les expériences existantes. Elle a permis au monde extérieur de découvrir des espaces en pleine transformation.

LEADER a également été un élément important pour faire connaître à travers le monde la spécificité du modèle rural européen.

Enfin, en encourageant l’expérimentation des nouvelles possibilités qui s’ouvrent pour le milieu rural, LEADER a joué un rôle de "laboratoire" pour les évolutions indispensables de la Politique agricole commune et des politiques rurales.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Agriculture
  • Durée: 1991-2001

Bonnes pratiques de développement urbain

La Direction générale Politique régionale de la Commission européenne (DG REGIO) a choisi l'AEIDL pour réaliser une étude intitulée « Bonnes pratiques en matière de développement urbain: projets et approches soutenus par le Fonds européen de développement régional au cours de la période de programmation 2007-2013 ».

A travers cette étude, la DG REGIO souhaite montrer aux villes comment optimiser le développement urbain dans le cadre des programmes soutenus par le Fonds européen de développement régional (FEDER) et orienter la dimension urbaine de la future politique de cohésion.

Les tâches de l’AEIDL ont consisté à analyser et diffuser 50 exemples de bonnes pratiques en fonction de six grands domaines thématiques: 1. Projets urbains durables conformes à la stratégie Europe 2020; 2. Mise en œuvre d’opérations de développement urbain durable au titre de l'Article 8 du règlement FEDER 2007-2013; 3. Utilisation et mise en œuvre dans les zones urbaines des dispositions réglementaires en matière de logement en faveur des groupes défavorisés; 4. Utilisation de l’ingénierie financière; 5. Responsabilisation et participation des populations locales; 6. Rôle de la coopération, de la mise en réseau et de l'apprentissage.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Politique régionale
  • Durée: 2011-2013

Accéder aux études de cas


TRIP - Transport Research & Innovation Portal

Au sein d'un consortium composé de NEA (coordinateur), KIT, ISIS, CCI, IGES et DEMIS, l’AEIDL est impliquée dans le projet "TRKC 2.0", dénommé à présent "TRIP", phase nouvelle du Transport Research Knowledge Centre (TRKC), le centre de connaissances sur la recherche en matière de transports initié et soutenu par la Direction générale Mobilité et Transports de la Commission européenne (DG MOVE).

Il s’agit de poursuivre l’alimentation et l’animation d'un portail dont la fonction est de fournir une image complète de tous les projets de recherche sur les transports financés par l'UE, ainsi que de centraliser un maximum d'informations sur les programmes et actions en cours au niveau national et régional en matière de recherche dans le domaine des transports.

Dans le cadre de TRIP, l’AEIDL est chargée de différentes tâches éditoriales et de dissémination.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Mobilité et Transports
  • Partenaires: NEA Transport research & training (Pays-Bas), KIT (Allemagne), ISIS (Italie), ITC (Bulgarie), IGES (Allemagne) et Demis (Pays-Bas)
  • Durée: 2011-2013

Aller sur le portail


"Laboratoires du développement local pour la politique de cohésion"

En 2008, la Direction générale Politique régionale de la Commission européenne a voulu revisiter les mécanismes d'intervention et les avantages de l'approche du développement local.

Elle a confié à l’AEIDL et à l’Association pour le Développement des Échanges en Technologies Économiques et Financières (ADETEF, France) le soin d'effectuer une recherche documentaire (littérature grise et textes fondateurs) ainsi que le repérage et  la rédaction de 8 études de cas sur le sujet.

Deux "Laboratoires du développement local" se sont déroulés début 2010, regroupant une trentaine d’experts de l’Union européenne.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Politique régionale
  • Partenaire: ADETEF (France)
  • Durée: 2009

"Politiques et pratiques d’aménagement du territoire dans quatre pays hors de l’Union européenne (Chine, Corée, USA, Brésil)"

Il s'agit ici d'une étude commandée par la Délégation interministérielle à l'Aménagement du Territoire et à l'Attractivité Régionale (DATAR, France).

L'enjeu était de:

  • Aider la DATAR et ses partenaires à acquérir une meilleure connaissance des politiques et pratiques d’aménagement et de compétitivité des territoires de 4 Etats membres hors EU.
  • Identifier la place qu’occupe l’aménagement du territoire dans les politiques de ces pays.
  • Repérer des pratiques, des modes d’organisation et de gestion novateurs, des éléments de réussite et de performance susceptibles d’inspirer ou de susciter des expérimentations ou des transferts d’expériences.
  • Proposer la mise en place d’un réseau de correspondants nationaux susceptibles d’assurer un suivi et une mise à jour des connaissances sur ces politiques, et de poursuivre ou préparer des coopérations avec ces pays.

Le cœur de la mission a consisté à rédiger une monographie par pays, reprenant le cadre général d’intervention les questions d’attractivité et de compétitivité, du développement durable, ainsi que les questions métropolitaines. Les conclusions recensent les instruments innovants et analysent les éléments transférables dans le contexte français.

  • Destinataire: DATAR (France)
  • Durée: 2009

Etats-Unis

Brésil

Corée

Chine


"L’avenir du monde rural en Europe"

L’AEIDL s’est vue confier la présentation de "L’avenir du monde rural en Europe" lors du Sommet européen des Jeunes Agriculteurs (Etropole, Bulgarie, 8 août 2009) organisé par le Mouvement International de la Jeunesse Agricole et Rurale Catholique (MIJARC).

Cette présentation a ouvert le débat avec les participants autour de 4 questions:

  • les principales évolutions des zones rurales de l’Union européennes au cours de ces 20 dernières années;
  • les impacts des politiques UE en faveur de l’agriculture et du développement rural (PAC, LEADER);
  • les changements significatifs pour la vie des jeunes en milieu rural;
  • les principaux défis des zones rurales pour les 10 ans à venir.

  • Destinataire: MIJARC
  • Durée: 2009

COESIMA (Coopération Européenne de SItes Majeurs d’Accueil)

L’AEIDL a été chargée de l’évaluation externe de ce projet INTERREG IIIC consacré au tourisme culturel.

COESIMA regroupe 7 partenaires de pays différents (France avec l’agence Lourdes Développement comme chef de file, Italie, Espagne, Allemagne, Portugal, Grèce et Pologne). COESIMA visait à mettre en place une promotion commune des différents sites, et à présenter une offre touristique adaptée aux besoins des visiteurs et surtout des personnes handicapées.

L’évaluation a accompagné le partenariat tout au long du projet et a procédé en trois étapes: la mise en place du dispositif de suivi; l’accompagnement, le suivi des réalisations et des transferts; le bilan évaluatif d’ensemble et recommandations.

  • Destinataire: COESIMA
  • Durée: 2004-2007

Pactes territoriaux pour l'emploi

Le programme « Pactes territoriaux pour l'emploi » a été lancé par la Commission européenne en 1996.

L'AEIDL a été chargée d'élaborer une méthodologie et d'analyser les bonnes pratiques, de créer et d’animer le site internet du programme.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Politique régionale
  • Durée: 1996-1999

Projets pilotes - Article 10 du FEDER

L'AEIDL a joué un rôle important dans l'animation de ce programme.

Nous étions responsables de la sélection et du suivi des projets pilotes de l'Article 10 du Fonds européen de développement régional (FEDER) pour le thème « Société de l'information » ainsi que de la production des outils d'animation de réseaux et de communication pour les quatre thèmes de l'Article 10: Nouveaux gisements d'emploi, Culture, Innovation et Société de l'information.

  • Destinataire: Commission européenne, Direction générale Politique régionale
  • Durée: 1996-1999

TOP